Chronique bleue ~ Indigo

Episode 2 de la Chronique bleue qui retrace l’histoire de la couleur à travers le temps, les cultures, les métiers, l’art…

La couleur Indigo est un bleu sombre, violacé, voire rougeâtre. C’est la source la plus utilisée aujourd’hui pour teindre en bleu. Le colorant est contenu dans plusieurs plantes dites indigofères : Isatis tinctoria ou Pastel des teinturiers (culture notamment en France dès le XIIe siècle et autrefois nommée Guède, herbe de Saint Philippe, herbe de varède ou herbe du Lauragais), Polygonum tinctorium ou Persicaria tinctoria ou Renouée des teinturiers (cultivée en Europe et en Chine, Vietnam, Japon), Strobilanthes cusia ou Indigo d’Assam (cultivée en Inde, Bhoutan, Bangladesh, Thaïlande, Birmanie, Laos, Vietnam, Malaisie et Chine), Philenoptera cyanescens ou liane à Indigo ou gara (cultivé en Côté d’Ivoire, Nigéria, Sierra Leone)…
On recense environ une vingtaine de plantes utilisées aujourd’hui pour la teinture de l’indigo. Toutes contiennent la même molécule appelée Indigotine. L’indigotine n’est pas un pigment colorant naturel directement utilisable car pour voir la couleur Indigo apparaître, il faut plusieurs étapes. A noter qu’à l’origine, la pharmacopée chinoise utilisait l’Indigo pour ses vertus médicinales.

En 1878, le premier Indigo de synthèse est créé par Johann Friedrich Wilhelm Adolf von Baeyer, chimiste allemand, qui fût récompensé en 1905 par un Prix Nobel de Chimie pour l’ensemble de ses travaux en chimie organique. Il découvrit une seconde méthode deux ans plus tard qu’il publie en 1882 aux côtés de Viggo Drewsen, auteur et philosophe. Moins cher à produire, il supplante peu à peu la coloration végétale de l’époque et aujourd’hui, l’aquarelle et l’encre dédiées aux arts sont principalement faites à partir d’Indigo de synthèse.

LA MAGIE D’UNE TEINTURE VEGETALE INDIGO
Le pigment bleu est fabriqué à partir des feuilles. Le procédé de cuve, dont chaque teinturier a sa recette secrète, permet de lier le pigment à l’eau et de réaliser des teintes infinies.
Pour une cuve naturelle, de la chaux et du sulfate de fer sont utilisés pour rendre le pigment soluble. Des produits chimiques peuvent remplacer ces deux éléments comme de l’hydrosulfite de sodium ou de dithionite de sodium comme réducteur, d’ammoniaque, de carbonate de soude ou de sodium. Ces éléments sont tous à manipuler avec précaution.
Par trempage et oxydation, la couleur apparaît. Plus il y a de bains effectués, plus la teinte sera foncée. Une autre étape, celle de la fixation de la couleur est indispensable avec un mélange d’eau et de vinaigre, puis enfin un rinçage et un lavage au savon doux.

La teinture nécessite de multiples étapes et les artisans de couleurs méritent que l’on s’intéresse à leur travail avec attention et admiration.

Au Japon, il existe plusieurs techniques comme Sukumo-Ai, Ai-dama, Tama-Ai, Ryukyo-Ai, Yaeyama-Ai.
Au Nigéria, la technique traditionnelle Adire, un art textile ancestral est un tissu teint à l’Indigo ornementé de motifs qui constitue un langage à part entière pour communiquer avec sa communauté. Les designers et artistes Chief Nike Okundaye, et Lanre Da Silva Ajayi sont de véritables ambassadrices internationales de ce savoir-faire.

Les sources ci-dessus laissent la parole aux historiens, artisans et artistes pour approfondir le sujet.



SOURCES

. Conférence Indigo du Japon par Hisako SUMI, dans le cadre du cycle « Couleurs du vivant » organisée par l’Institut National d’Histoire de l’Art.
. Conférence Pastel de Picardie, par Michel GARCIA, dans le cadre du cycle « Couleurs du vivant » organisée par l’Institut National d’Histoire de l’Art.
. Reportage expliquant le processus de fabrication de l’Adire, art textile nigérian.
. Reportage sur l’art textile nigérian Adire, de Ashionye OGENE et publié sur BBC.
. « Le monde des teintures naturelles », livre de Dominique CARDON.
. « Guide des teintures naturelles », livre de Marie MARQUET.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :